Accessoires utiles

Si vous débutez et que vous cherchez des accessoires pour votre imprimante Artillery, voici une page qui en regroupe un certain nombre. J’en ai essayé beaucoup et je m’en sers encore. Je peux donc donner un avis objectif.

Vous trouverez également d’autres produits, plus pointus comme des cartes MakerBase ou Bigtreetech. S’il est relativement facile de remplacer une carte-mère MKS Gen-L, il est plus compliqué de passer à une carte 32 bits Bigtreetech. Mais vous trouverez des tutos pour cela.

On peut trouver certains des produits de cette page chez les vendeurs chinois, souvent moins cher. Mais sur des produits à quelques euros, acheter chez Amazon est une garantie de facilité, de rapidité et surtout d’absence de prise de tête avec les éventuels retours.

J’ajouterai au fur et à mesure ici des produits qui me semblent utiles. Naturellement, certaines offres ruisquent de ne plus être valables. N’hésitez pas à me les signaler… et à m’en suggérer d’autres.

Un dernier mot. Les liens de cette page sont affiliés. En passant par eux pour acheter vous m’envoyez un remerciement pour le travail effectué sur le site et je vous en remercie.

Sauf exception, les Artillery marchent très bien, dès la sortie du carton. Si vous cherchez un accessoire indispensable, je vous donne mon avis puisque vous ne me le demandez pas, mais pour moi, le seul accessoire vraiment indispensable c’est quelque chose pour nettoyer votre plateau. Je trouve et j’ai pu vérifier qu’un plateau sale (ou plutôt gras) est toujours une source de problèmes d’impression sur les Artillery. C’est valable pour le plateau d’origine comme pour un plateau magnétique. Dans le wiki vous avez un article avec les différents moyens de nettoyer le plateau. Personnellement j’utilise depuis plusieurs mois la même bouteille d’isopropanol, celle ci-dessous, et j’en suis très satisfait. Ca peut sembler cher à l’achat mais c’est très efficace et on en consomme très peu… sauf quand on porte des lunettes car ça nettoie très bien les lunettes 🙂 Donc je vous dis : si vous débutez et n’achetez qu’une seule chose, c’est de l’isopropanol.

La préparation

Isopropanol

Si vous utilisez de l’isopopanol pour nettoyer votre plateau, je ne peux qu vous conseiller celui-ci que j’utilise personnellement.

3Dlac

J’utilisais le 3dlac (ou le Dimafix) sur mon ancienne imprimante. C’est de la laque qui permet de faire tenir les pièces avec peu de contact sans utiliser le raft ou le brim. Il est moins nécessaire sur les Artillery mais il m’a déjà sauvé la mise avec du PETG.

Un thermomètre est utile pour vous permettre de voir les variations de température du plateau. J’ai bien dit voir les variations, pas la température elle-même. Un thermomètre à 15€ n’est pas assez précis pour une mesure exacte. Mais c’est déjà très utile si vous vous demandez pourquoi certaines pièces ou parties de vos pièces ne collent pas sur le plateau. Attention de ne pas prendre un modèle pour la température du corps, généralement ils s’arrêtent à 50°. Moi, j’utilise celui-ci, qui monte à plus de 400°, depuis longtemps.
Accessoirement, ça vous permet de mesurer aussi vos plats et barbecues 😉
Lien vers Gearbest

Les finitions

La spatule.

Une simple spatule de bonne qualité. Utile si vous faites de grandes pièces car elle est assez large.

N’oubliez pas d’en affiner un côté au papier de verre pour faciliter le passage sous la pièce

L’ébarvureur

Pour les finitions, voici un outil très pratique. Il dispose d’une lame rotative qui permet d’arrondir ou d’enlever les bouts de filament. Le complément idéal du décapeur thermique.

Le décapeur thermique.

Un décapeur thermique pour une l’impression 3d ? Et oui. Cet appareil permet de faire fondre tous les petits filaments qui sont restés après l’impression. Très, très pratique. Il faut juste s’entraîner un peu pour ne pas ramollir l’objet. Un coup à prendre.

Les réparations

Votre buse est bouchée. Si vous êtes dans le clan des ‘remplaceurs’, la buse part à la poubelle et vous en mettez une neuve. Si vous êtes dans le clan de nettoyeurs, voici quelques kits de nettoyage.

Voila un kit très utile, avec tout ce qu’il faut. En prime les pinces sont très pratiques pour enlever les bouts de filament qui pendent, même après nettoyage, dans l’utilisation courante.

Dans ce kit, moins d’aiguilles mais la présence de spatules. Ces formes de spatules sont bien adaptées à l’impression 3d.

Un peu plus universel donc.

Le meilleur

Là, ils font fort chez Sooway ! Un excellent kit avec tout ce qu’il faut, y compris un pied à coulisse, brosses, pinces etc. Si vous débutez et que vous n’avez rien, franchement, pour moi c’est le kit idéal dont les outils vous serviront longtemps.

Un autre kit de nettoyage. Celui-ci avec aiguilles, brosses et pinces. Plus complet que celui de Siqik, plus spécialisé que celui de Sourceton, c’est LE kit de nettoyage, qui ne fait que du nettoyage. Complet.

Un kit un peu fourre-tout puisqu’il comporte la fameuse pince coupante qu’Artillery ne fournit pas avec l’imprimante et une spatule. Mais, bonus, 4 clips, bien pratiques si vous voulez installer un miroir Ikea par exemple.

Un ensemble pour ceux qui aiment que tout soit bien rangé (inutile de dire que je ne l’ai pas acheté :). Là on est plutôt dans le démontage avec clés plates et hexa (avec bout arrondi, très bien ça pour faciliter le serrage)

Du nettoyage mais avec du matériel de qualité, de l’acier inox. Il suffit de voir les évaluations. SI vous cherchez un bon produit pensez à celui-ci.

Buses

Et donc, si vous êtes plutôt ‘remplaceur’, quelques buses d’avances vous seront bien utiles.

Voici un pack de 3 qui a été validé sur Genius (et donc X1).

Le bricolage

Cable chain

Vous avez la flemme de vous imprimer votre propre cable chain ? Voici la solution.

Mais ça ne vous servira que pour le faisceau du plateau puisqu’Artillery utilise des nappes en X et en Z.

Tube teflon

2 mètres de teflon qui resiste à 260°. Ca peut servir pour remplacer celui qui est dans votre hotend.

Ruban pour nappes

Si vous devez réinstaller les nappes, grande faiblesse de ces imprimantes Artillery, voici un ruban adhésif parfait  pour les protéger.

Les vis

Si vous devez bricoler votre imprimante, vous aurez besoin, à un moment ou à un autre, d’un lot de vis. Voici une petite boite bien utile, voire indispensable dans ce cas.

Coupleurs araignée

Les fameux coupleurs araignée dont je parle dans cet article.

J’utilise ça depuis un moment et je ne regrette pas du tout.

Coupleurs rigides

SI vous préférez des coupleurs rigides ceux-ci iront bien au teint avec les couleurs Artillery 🙂

Le gros oeuvre

Là, on quitte le côté débutant. Le changement de carte mère est toujours une opération à risques. Pas beaucoup en remplaçant juste à l’identique. Nettement plus en faisant évoluer la machine. Je vous rappelle ma devise : quand ça marche, ne touche à rien 😉

CM standard

Vous voulez juste remplacer votre carte mère MakerBase MKS SGen-L. En voici une pas chère.

La totale en 8 bits

Vous avez décidé de vous lancer dans le remplacement de la carte-mère et de l’écran mais en restant en 8 bits, voici le kit qu’il vous faut. Tout y est, y compris les drivers 2208 et l’écran 2.5′ qui va donc directement dans votre Artillery

La totale en 32 bits

Vous voulez passer à un environnement 32 bits fiable et réputé ? Voici la Bigtreetech SKR 1.4 Turbo, l’écran tactile 3.5′ et 5 TMC2208 UART. Y’a plus qu’a installer. Bon courage ! Mais si vous en êtes à vouloir installer ça, vous n’avez plus besoin de mes conseils 🙂