Flasher l’Artillery Sidewinder X1 sans l’ouvrir… ou presque

Flasher

Un des gros défaut de la Sidewinder X1 et de la Genius est que flasher la carte de l’imprimante nécessite de débrancher l’écran. Je vous propose un montage pour éviter d’ouvrir l’imprimante à chaque fois. Mais avant, quelques explications pour ceux qui découvrent les imprimantes 3d.

Qu’est-ce que le flashage ?

Dans votre imprimante vous avez deux cartes principales : la carte MKS qui est le coeur de votre machine et la carte de l’écran. Le flashage est l’opération qui consiste à mettre à jour le “programme” (firmware) d’une carte avec une autre version.

Est-ce que ça se passe de la même façon pour les deux cartes ?

Non.
Flasher la carte écran est très simple et peut se faire sur une machine sortie du carton et sans l’ouvrir (la machine, pas le carton), en mettant simplement les fichiers nécessaires sur une carte micro-sd et en allumant la machine avec la carte insérée.
Flasher la carte MKS est plus compliqué puisqu’il faut (après avoir débranché le cordon d’alimentation, attention aux 220v qui se baladent !) ouvrir le boitier et modifier les branchements le temps de flasher.

Est-ce compliqué de flasher ?

Non, c’est assez facile. Mais cela reste une opération à risque car si le flux de données est interrompu pendant le transfert, la machine peut ne pas redémarrer. On arrive généralement à réparer tout ça en flashant à nouveau. Mais il y a toujours un risque que la machine (ou plutôt la carte) soit HS.

Il faut donc minimiser les risques. La règle de base c’est : pas de compromis sur la qualité ! Si vous voulez flasher votre écran, utilisez une carte micro-sd de qualité.
Si vous voulez flasher la carte MKS, vous devez avant tout vous assurer que votre liaison entre pc et imprimante sera stable. Oubliez les câbles usb à 2 balles. Pour cette opération prenez un cable usb (type A-B) de qualité.

Un dernier conseil : que ce soit la carte écran ou la carte MKS, n’interrompez jamais un flash. Bon, si, au bout d’une demi heure vous n’avez toujours pas la main, il est inutile d’insister et ce n’est pas bon signe. Mais soyez quand même confiant. Si vous faites les choses correctement, il y a peu de chances que vous ayez des problèmes.

Pourquoi flasher ?

Ça c’est une très bonne question. Si vous interrogez les amateurs de flashage, ils vous regarderont avec de gros yeux en se demandant pourquoi vous posez la question. Si vous interrogez des gens qui sont heureux avec leur imprimante stock ils vous regarderont… avec de gros yeux en se demandant pourquoi vous posez la question.

Bien sur j’exagère. Mais il y a des tas de gens, probablement même une majorité , qui ne flashent pas leur machine et qui ne s’en portent pas plus mal. Par contre, si vous la flashez vous mettrez le pied dans un autre monde, où vous pouvez faire ce que vous voulez de votre imprimnante et ajouter des fonctions et des options, la plus célèbre étant le fameux BL-Touch.

Il n’y a donc pas de bonne réponse.
SI votre machine vous donne satisfaction et que vous ne voulez pas vous compliquer la vie, restez avec votre machine stock. Ca vous évitera pas mal de temps de réglages, possiblement de maux de tête et de prendre un risque avec votre machine.
SI vous êtes plutôt curieux ou que vous avez besoin d’une fonction spéciale, là, pas le choix. Il faut flasher.

Un dernier point. Les réglages importants comme le réglage PID ou le Linear Advance peuvent très bien se faire sur une machine non flashée. Simplement les réglages que vous pourriez enregistrer dans la machine si elle était flashée, ne peuvent pas l’être si elle ne l’est pas. Ils ne sont pas sympa chez Artillery. Mais vous pourrez toujours rentrer ces réglages dans le g-code de début de votre trancheur. Donc, sauf modifications matérielles (comme le bl-touch), vous pouvez bien régler votre machine sans la flasher.

Comment flasher ?

Vous trouverez la méthode pour l’écran et la carte MKS dans la rubrique Firmware.

Ouvrir sa machine pour flasher ? Oui, mais une seule fois.

Si vous voulez flasher votre carte MKS, il va falloir débrancher la carte écran qui vous empêche de le faire. Vous trouverez des détails pratiques dans la page qui traite d’un exemple de flashage. Et pour débrancher l’écran vous devrez ouvrir la machine, la mettre sur le côté, faire les bidouilles et tout remettre en place. La X1 est plutôt encombrante et l’ouverture n’est pas ultra pratique, surtout si vous avez installé des accessoires sur la machine, même si ce n’est pas compliqué.

Partant de là j’ai cherché un moyen de ne plus ouvrir la machine. C’est ce que je vous propose ici. Vous devrez quand même l’ouvrir, mais une seule fois. Ensuite plus besoin pour les flashages suivants. Un conseil. Lisez la procédure jusqu’au bout avant de commencer.

On y va…

Le matériel

Vous devez vous procurer deux nappes de 4 fils de connecteurs dupont, si possible avec le même motif de couleurs. Pour ceux qui ne connaissent pas, les dupont, c’est la photo à droite.

Il y en a plusieurs types mâle/mâle, mâle/femelle et femelle/femelle, ce qui permet toutes les combinaisons.

Ici nous détacherons 2 nappes de 4 fils avec connecteurs mâle/femelle. C’est ce que représente la photo.
Ne vous fiez pas aux couleurs, entre temps j’ai changé parce que je n’avais pas un autre jeur de 4 avec les mêmes couleur.

Il vous faut aussi de la colle ou du ruban adhésif qui tient bien. Moi, j’utilise des tonnes de ce type de ruban qui sert à tout.

La méthode

La méthode consiste à mettre une nappe intermédiaire dont on va laisser une partie à l’extérieur de la machine. De cette façon on pourra débrancher l’écran sans ouvrir. Voici un résumé du principe.

En pratique

Préparez vos nappes. Les quatre connecteurs doivent être solidaires (pas indispensable mais plus pratique). Donc vous pouvez les coller ensemble ou les relier par le ruban adhésif. Je préfère cette méthode qui est réversible. Vous avez donc deux nappes de 4 fils (mâle/femelle) de couleurs identiques si possible. Sur les photos qui suivent, nappe blanche = nappe d’origine, nappe multicolore = nappe dupont.

Ouvrez votre machine. La carte écran et la carte MKS sont reliées par une nappe blanche à quatre fils.

Débranchez la nappe d’un côté. Pour le montage que je vous propose, il vaut mieux débrancher côté carte MKS (surtout que chez moi, le côté carte écran est blindé de colle !). La nappe possède un connecteur femelle à chaque extrémité. Il y a quatre fils mais le connecteur est composé de deux rangées de 4 dont l’une n’est pas utilisée. Il faudra bien sur brancher les dupont en face des fils de la nappe 🙂

Prenez une première nappe de 4 fils dupont. Sur la nappe que vous avez débranché de la carte MKS connectez 4 connecteurs mâles dupont. Faites tenir la connexion avec du ruban adhésif. Vous venez de faire une extension à la nappe d’origine.

Prenez la seconde nappe dupont et connectez la a la carte MKS en utilisant les connecteurs femelles. Faites bien attention de brancher sur les 4 pins de la carte. L’accès n’est pas très facile. Prenez votre temps et vérifiez que tout tient bien.

Vous avez maintenant les deux nappes de 4 fils dupont avec une extrémité mâle et une femelle libres. SI vous les reliez votre écran est connecté. Sinon, il est déconnecté.

Passez chacun de ces connecteurs libres par les fentes d’aération du boitier. Il y a la place, même si vous les tenez avec du ruban adhésif. Si je vous ai suggéré d’utiliser les même couleurs pour vos nappes dupont, c’est pour ne pas risquer d’inverser le branchement à ce moment là.

Vérifiez que les nappes ne bougent pas (sauf vers l’ouïe d’aération. Il faut que vous ayez un peu de mou pour pouvoir brancher et débrancher. Une fois votre montage calé vous pouvez vérifier que tout va bien. Laissez les dupont extérieurs débranchés et essayer d’accéder à l’imprimante par votre outils de flashage (trancheur, octoprint, etc.). Si vous pouvez voir la machine, tout est ok.

Refermez la machine. Dans un premier temps je vous suggère de ne la fermer qu’avec deux vis pour faire la seconde vérification. Reconnectez les dupont extérieurs. Pas de risque d’erreur si vous avez pris les mêmes motifs de couleurs de fils.

Allumez votre machine. Elle doit démarrer normalement. Si ce n’est pas le cas, vérifiez que vos connecteurs sont bien branchés sur la 4 pins de la MKS et pas seulement sur 3. Je dis ça parce que ça m’est arrivé (et oui, même les meilleurs 😉 Parce que dans ce cas, rien ne marche (mode sueurs froides).

Si votre machine a bien démarré, vous pouvez l’éteindre, revisser entièrement le fond. Vous n’aurez plus jamais besoin de l’ouvrir pour flasher !

Les finitions

Le système fonctionne, c’est le principal mais ces bouts de câble contre l’ouïe ne sont ni esthétiques, ni pratiques. Vous pouvez les accrocher en passant ou en bricolant à côté. J’ai donc prévu une protection qui rend la chose plus esthétique et plus sûre.

C’est un petit cache qui va venir couvrir vos connecteur dupont en temps normal. Vous le retirerez pour débrancher/déconnecter l’écran et flasher. Il s’accroche aux ouïes sans empêcher la ventilation.


J’espère que ce montage vous sera utile. Il a l’avantage d’être simple, de ne pas nécessiter de couper les câbles d’origine et d’être donc réversible.

Note : retrouvez le cache sur MyMiniFactory et Thingiverse