Les outils de modélisation

Les outils de modélisation 3d

Les objets tout prêts que vous trouvez sur MyMiniFactory ou Cults3d ne vous suffisent plus ? Vous voulez créer vos propres objets vous-même ? Dans ce cas il est temps de passer à la modélisation. Accrochez-vous car un nouveau monde (passionnant) vous attend.

Mais avant de vous lancer, vous devez savoir que les modeleurs demandent des efforts d’apprentissage. Certains sont assez intuitifs mais d’autres sont de vrais programmes professionnels avec des fonctions extrêmement complexes qui vous demanderont des dizaines d’heures d’apprentissage et parfois de remise en question de votre façon de penser.

Les types de modeleurs

Il existe différents types de modeleurs dont voici quelques exemples. Certains rentrent dans plusieurs catégories.

Paramétrique

Exemple : FreeCad, Fusion 360 ou Onshape. Généralement compliqués à apprendre, ils offrent l’avantage de pouvoir modifier les caractéristiques des pièces très facilement. Par exemple, vous concevez une pièce de 30 cm de diamètre avec 4 trous de 1 cm à 2,5 centimètres du bord, Une fois terminé, vous constatez que voitre pièce fait 31 cm de diamètre et que vous avez besoin de 5 trous de 2cm à 3 cm du bord. Avec ce type de modeleur, la correction vous prendra 30 secondes alors que vous seriez obligé de tout refaire autrement.

Orienté programmation

Exemple : OpenScad. Avec eux, vous créez vos pièces par programmation. Ils sont paramétriques dans la mesure où toutes les cotes peuvent être mises dans des variables et donc changées très simplement. Mais vous ne pourrez pas donner les valeurs directement sur la représentation visuelle de l’objet. Si vous savez coder dans un langage quelconque, vous serez vite à l’aide avec ce type. Vous pouvez obtenir une grande précision dans vos objets.

Sculpture numérique

Exemple : Blender. A vous les figurines et autres monstres… après quelques dizaines d’heures d’apprentissage… si vous ne vous découragez pas avant. Modélisation par programmation. Très puissant et très complexe mais vous pourrez même faire des animations avec.

Graphique simple

Exemple : Tinkercad. C’est ce qu’il y a de plus simple à utiliser. Vous empilez ou découpez graphiquement des cubes, des sphères, des cylindres et au final vous avez un objet. C’est comme à la maternelle, 🙂 Donc à la portée de tous. Mais si vous vous êtes trompé de dimension au départ, vous risquez de passer du temps à tout corriger. Ce sont vraiment les outils parfait pour un travail vite fait, pour répondre à un besoin ponctuel sans se lancer dans un ‘projet’ et si vous ne cherchez pas à faire des pièces très complexes avec des contraintes de dimension fortes.

Pour résumer, comme toujours, il n’y a pas de modeleur parfait. Tout dépend de vos compétences, de votre temps d’apprentissage disponible, de votre volonté et de vos besoins.

Gratuit ? Payant ? Les deux ?

Les modeleurs peuvent être gratuits ou payants. Et parfois très, très chers.

Les modeleurs opens source sont gratuits. Pour ceux qui l’ignorent, opens source signifie que leur code est visible par tous. Contrairement à ce qui pourrait sembler intuitif, c’est une garantie d’absence de virus et de problèmes puisque tout le monde (enfin, ceux qui y comprennent quelque chose) peut voir comment ça marche et par conséquent alerter la communauté en cas de problème et proposer très rapidement des corrections. De plus comme ils sont gratuits, il n’y a pas de versions piratées, qui sont souvent des nids à virus.

Les modeleurs qui ne sont pas open source sont généralement payants (mais pas toujours, comme Tinkercad, par exemple). Comme certains sont des outils professionnels ultra puissants, leurs tarifs peuvent atteindre des sommets. Par sommet, j’entends par exemple plus de 2000$ par utilisateur et par an pour OnShape !

Mais ces outils professionnels proposent souvent d’une version gratuite pour un usage domestique. Ces versions gratuites sont limitées (manque de fonctions) ou avec des contraintes (obligation de partager ses créations). Mais pour un usage non professionnel, ils sont très suffisants.

Modeleurs à installer

Ils demandent une installation sur l’ordinateur. Certains sont 100% autonomes et d’autres nécessitent une connexion à internet, souvent pour vérifier les licences, pour fonctionner. Il auront donc besoin de machines relativement puissantes.

LogicielTypeWinMacLinuxEn
français
3D BuilderGratuit
ArtOfIllusionGratuit Open Source
BlenderGratuit Open Source
DesignSparkGratuit
FreecadGratuit Open Source
Fusion 360Gratuit / Payant
LibrecadGratuit Open Source
MeshMixerGratuit
OpenScadGratuit Open Source
Rocket 3FGratuit / Payant
SolidworksPayant
SolveSpaceGratuit Open Source
TopSolidPayant
Wings 3DGratuit / Payant
ZBrushPayant

Modeleurs en ligne

Ils fonctionnent sur des serveurs et ne demandent pas d’installation sur votre ordinateur. Ils sont donc, par principe, multi-plateformes (windows, mac, linux) et n’encombrent pas votre disque dur De plus il est inutile de vous occuper de versions ou de mises à jour. Mais ils peuvent parfois nécessiter des machines assez puissantes. La connexion internet est indispensable. Certains offrent une version pour smartphone, pratique pour montrer ou vérifier vos réalisations hors de chez vous.

LogicielTypeEn français
TinkercadGratuit
CrobicsGratuit
OnShapeGratuit / Payant
SketchupGratuit / Payant

Le conseil de M. Docarti

Si vous débutez, commencez par Tinkercad. C’est un outil graphique, gratuit, multi plateformes, en ligne et très facile à utiliser. Il est très répandu et vous trouverez facilement des tutos et de l’aide. Malgré sa simplicité il est quand même très puissant, même s’il n’a pas la souplesse d’un modeleur paramétrique. Je l’utilise très souvent et je trouve qu’il est parfait en complément d’un paramétrique. Avec lui vous sortirez très vite vos premières pièces, ce qui est gratifiant et encourageant.

N’hésitez pas à venir discuter de ce sujet dans le groupe Facebook Docarti.