Les réglages

Que je sache, aucune imprimante 3d au monde (en tout cas dans le monde des moins de 1000€) n’arrive sans qu’il soit nécessaire de faire des réglages. Ne serait-ce que celui du plateau.

Voici donc une série de réglages que vous pouvez ou devez faire pour profiter au mieux de votre machine. Certains ne vous seront pas utiles mais penchez-vous sur le premier point quoi qu’il en soit.

Vérification du serrage de l’extrudeur

C’est la première chose à faire car c’est un problème souvent constaté sur les X1. Et c’est également l’une des causes fréquentes de cassure du levier de l’extrudeur dont il faut rappeler qu’il est en plastique (mauvais point, M. Artillery). La vis se l’extrudeur est trop serré et exerce trop de pression sur le filament. Trop de pression est totalement contre utile puisque l’objectif de ce levier est d’appliquer une pression suffisante sur le filament sans le déformer.

Vous saurez si cette vis est trop serré si vous constatez que le filament est marqué de traces parallèles, ces traces étant les marques des ailes de l’extrudeur.

Comment corriger ? Tourner la vis en faisant attention de ne pas la tourner dans le mauvais sens. Pour le coup ça casserait.

Quand vous êtes face à la machine si vous tournez dans le sens des aiguilles d’une montre, vous serrez. Si vous tournez dans le sens inverse des aiguilles, vous desserrez.

Calibration de l’extrudeur

Une opération importante pour s’assurer de la qualité et surtout de la fidélité des impressions par rapport au modèle conçu, est la calibration de l’extrudeur. Cette opération permet :

  1. de s’assurer que ce qui entre dans le bloc de chauffe, poussé par l’extrudeur, est conforme à ce qui était prévu
  2. de s’assurer que ce qui sort de la buse est conforme à ce qui était prévu

Voici un guide complet en français pour calibrer votre extrudeur.

Réglage du PID

Là, c’est très simple, la vidéo du Guero Loco nous explique tout dans le détail. Merci Dominic. A noter que pour le réglage du PID il faut avoir flashé la carte et pouvoir modifier l’Eeprom.

Rappel des commandes utilisées dans la vidéo (et des valeurs obtenues, qui seront bien sur différentes des votres)

M503 ; donne les valeurs courantes PID
    Recv: echo: M301 P11.67 I0.80 D42.79
    Recv: echo: M304 P86.76 I16.81 D111.94

Réglage du PID de l’extrudeur
M303 E0 S210 C8 ; E0= 1er extrudeur, S210= température cible, C8=nombre d’itérations
    PID Autotune finished
    #define DEFAULT_Kp 19.56
    #define DEFAULT_Ki 2.01
    #define DEFAULT_Kd 47.66


M301 P19.56 I2.01 D47.66 ; pour entrer les valeurs dans l’eeprom
M503 pour vérifier qu’elles ont bien été saisies

Réglage pour le bed
M303 E-1 S55 C8
    PID Autotune finished
    #define DEFAULT_Kp 113.72
    #define DEFAULT_Ki 19.28
    #define DEFAULT_Kd 167.7

M304 P113.72 I19.28 D167.7 ; pour entrer les valeurs dans l’eeprom
M503 pour vérifier qu’elles ont bien été saisies

M500 pour sauvegarder les valeur de l’eeprom

Remarque : si vous avez une machine stock, vous ne pouvez pas enregistrer le PID dans l’eeprom. Dans ce cas, vous devez mettre la ligne M301… et M304 dans votre g-code de début. M301 stocke la valeur pour le hotend et M304 celle pour le plateau chauffant.

Par ailleurs, à titre personnel, autant je trouve utile de faire le PID de l’extrudeur, autant je trouve le PID du bed beaucoup moins utile. La X1 chauffe facilement, le plateau est isolé et, à la différence de l’extrudeur, quelques degrés de variations ne changent rien à l’impression. Mon conseil est donc de ne pas s’occuper du plateau (mais c’est bien de savoir qu’on peut le faire).

Réglage du LInear Advance

Là encore merci au Guero Loco qui nous dit tout sur le sujet. Pour les Artillery, il faut utiliser le Linear Advance version 1.5. Et il faut là aussi, avoir flashé la carte. Et surtout, faire d’abord le réglage des PID. Sinon, les résultats seront faussés.

Lien vers la page de création du fichier test : https://marlinfw.org/tools/lin_advance/k-factor.html

Rappel des commandes :

  • M900 K0.5 ; met le facteur K à 0.5
  • M500 ; enregistre la configuration
  • M503 ; vérifie les valeurs

Lignes modifiées dans la vidéo par rapport à la configuration de base. Attention. Ces valeurs sont données pour une imprimante bowden. La valeur retenue pour “Retraction Distance” ne convient donc pas à la Sidewinder X1 qui est direct drive. Vous pouvez laisser 1mm ou bien mettre votre valeur si vous l’avez déjà réglée.

  Valeurs d’origine Nouvelle valeur
Printer    
Nozzle Temperature 205 210
Bed Temperature 60 50
Retraction Distance 1 4
Print Bed    
Bed Size X 200 300 (pour la SWX1)
Bed Size Y 200 300 (pour la SWX1)
Speed    
Fast Printing Speed 70 100
Retract Speed 30 40
Pattern    
Lin Advance Version   1,5
Ending Value for K 2 2,6
Fast Speed Length 40 60
Print Anchor Frame case pas cochée cocher la case

Récapitulation des valeurs utilisées dans la vidéo pour générer le fichier LinearAdvanceTestkfactor.gcode.

Deux points à garder en tête.

  • Vous pouvez affiner vos premier résultats. Dans l’exemple du Guero Loco, la plage de test va de 0 (Starting Value for K) à 2.6 (Ending Value for K) par pas de 0.2 (K-factor Stepping). Si, après la première impression, vous voyez, par exemple, que la bonne valeur pour vous se situe entre 0.6 et 1.4, vous pouvez refaire et imprimer un motif de calibration qui ira de 0.6 à 1.4 par pas de 0.1. Vous pouvez encore affiner en prenant un pas de 0.05. Après, il n’est pas certain que vous gagniez grand chose.
  • Le second point c’est que ces réglages dépendent aussi du filament. Quand vous suivez la méthode ci-dessus vous indiquez à votre machine une valeur par défaut (enregistrée dans l’eeprom avec M500). Si vous voulez avoir le meilleur K possible, vous pouvez imprimer un motif pour chacun de vos filaments : PLA, TPU, etc, ou bien PLA marque X, PLA marque Y. Et là pour le coup, vous obtenez un facteur K différent pour chaque bobine de filament (ou au moins chaque matériau/marque). Vous pouvez, avant chaque impression mettre dans votre g-code de départ un M900 x.x de façon à paramétrer au mieux votre impression. Avec certains trancheurs (comme Prusa Slicer par exemple) vous pouvez même mettre un g-code de départ dans le profil d’un filament. Dans ce cas, mettez votre M900 x.x dans ce profil et vous n’aurez plus jamais à vous en occuper.

Calibration du Z-offset pour le BL-Touch

Récapitulatif des commandes utilisées dans la vidéo

Se connecter à l’imprimante avec votre trancheur, Octoprint, Pronterface…

  1. Faire un Home
  2. M851 Z0 : mettre le Z-Offset à 0
  3. M500 : enregistrer cette valeur dans l’eeprom
  4. M501 : rendre les valeurs de l’eeprom actives
  5. M503 : afficher les valeurs actives pour vérifier que que Z-Offset est bien à zéro
  6. G28 Z0 : faire le home de l’axe Z seulement
  7. G1 F60 Z0 : déplacer la buse au Z0 offset réel
  8. M211 S0 : désactiver les endstops logiciels
  9. Abaisser lentement la buse pour qu’elle vienne gratter la feuille de papier
  10. Noter la valeur du Z à ce moment sur l’afficheur de l’imprimante. Ajouter à cette valeur l’épaisseur de la feuille de papier ce qui donne la valeur x.xx. Attention c’est une addition de nombres négatifs. Si le Z est de -2.49 et l’épaisseur du papier de 0.1, le résultat (x.xx) sera : -0.490.1=-0.50
  11. M851 Z x.xx : enregistrer la valeur x.xx dans l’eeprom, x.xx étant la valeur qui vient d’être calculée, dans l’exemple M851 Z -2.5
  12. M211 S1 : réactiver les endstops logiciels
  13. M500 : enregistrer les valeurs dans l’eeprom
  14. M501 : activer les valeurs de l’eeprom
  15. M503 : afficher les paramètres actifs pour vérifier que que Z-Offset est bien à la valeur x.xx

Comment éviter le stringing

Rares sont ceux qui n’ont pas eu de problème de stringing, les fameux cheveux d’ange. Il y a plusieurs paramètres qui peuvent intervenir dans ce phénomène.

Il y a un très bon article (en anglais) qui traite à fond de ce sujet sur All3DP.

Suivez ces conseils et vous prendrez le dessus sur ce phénomène qui est inesthétique et qui fait gâcher certaines de vos pièces.

A titre personnel, j’utilise ces pointes pour tester rapidement mes réglages. Il faut compter 5mn pour imprimer et ça permet de savoir si on va dans la bonne direction.