Wiki : utilisation


Où trouver de l’aide ?

Contacter Artillery en cas de problème

De l’aide sur Facebook et les forums

Groupes Facebook en français

Groupes Facebook en anglais

Les forums


Quand je fais un retrait/changement de filament, j’ai un petit tube de teflon qui sort avec le filament. C’est normal, docteur ?

Du fait que le tube n’est pas maintenu et que souvent l’extrémité du filament forme une sorte de boule, on peut dire c’est normal. En tout cas ça le fait chez la plupart des gens.


Le détecteur de fin de filament ne fonctionne pas.

Le détecteur de filament ne fonctionne pas avec Octoprint parce qu’il est connecté à la carte de l’écran et qu’Octoprint ne peut pas y accéder.


Comment faire une impression en deux (ou trois, ou quatre) couleurs ?

Voir la page consacrée aux impression en plusieurs couleurs .


Le moteur Y (ou X ou Z) n’avance que dans un sens. Quand il doit aller dans l’autre sens, il se produit un bruit aigu.

Cela peut venir des steppers. Pour vérifier, en inverser deux. Si le problème se produit sur un autre axe, ça vient bien des steppers. Changer celui qui est défaillant.


Sur la deuxième couche, la machine freeze complètement (avec Cura)

Vérifier la version de Cura. Certaines provoquent un bug. Cela semble corrigé à partir de Cura 4.2.0


Différences entre Rafts, Skirts et Brims ?

Pas vraiment de rapport avec cette imprimante en particulier mais je ne m’en souviens jamais. Donc je ne dois pas être le seul.

  • Le raft (radeau) crée une couche d’adhésion sous votre objet. C’est à dire que l’impression de votre objet a lieu sur un socle.
  • Le skirt (jupe) crée un périmètre (de largeur variable) à distance de votre imporession
  • Le brim (bord) crée une jupe mais qui va jusqu’à votre objet et le maintient

Vous pouvez regarder la page sur le sujet de Simply3D, très bien faite mais en anglais.


Ma buse se bouche très rapidement (au bout de quelques couches)

Vérifier que le diamètre du filament est bien de 1.75 dans le slicer.


Les différentes couleurs de la LED

Pendant l’impression, la led change de couleur. Voici la correspondance de ces couleurs :

  • du bleu vers le violet : montée en température du plateau
  • du violet au rouge : montée en température de la buse
  • blanc : éclairage de la surface de travail
  • vert : impression terminée

Mon extrudeur claque

Il peut y avoir de nombreuses raisons à ce phénomène. Une à laquelle on pense rarement est l’état de la nappe. Vérifiez si votre nappe (du X) est en bon état, c’est à dire que tous les pins sont bien droits. On ne le dira jamais assez, imprimez le plus tôt possible un bloqueur de nappe comme celui-ci par exemple, mais il y en a plein d’autres.


Commander l’allumage / extinction de la LED depuis Octoprint ou Pronterface

En temps normal, la LED d’éclairage des Artillery Sidewinder ou Genius change de couleur suivant l’état de l’impression. Elle peut également se piloter depuis l’écran. Mais vous pouvez aussi la commander depuis votre pc ou votre Raspberry en utilisant Octoprint ou Pronterface en envoyant les commandes Marlin qui vont bien.

La commande qui contrôle led est M42.
M42 peut envoyer une valeur comprise entre 0 et 255 sur les pins 4, 5 et/ou 6.

  • Le pin 4 (P4) correspond au vert
  • Le pin 5 (P5) correspond au rouge
  • Le pin 6 (P6) correspond au bleu.

La valeur 0 correspond à “coupé” et la valeur 255 à “allumé au maximum”.

Donc si vous voulez que la led s’allume au maximum en vert vous devez envoyer la commande M42 P4 S255. Si vous voulez couper le vert, envoyez M42 P4 S0. Il en est de même pour le rouge (M42 P5 S255 / S0) et le bleu (M42 P6 S255 / S0).

Si vous voulez eclairer au maximum en blanc envoyez M42 P4 S255 puis M42 P5 S255 puis M42 P6 S255.

Si vous voulez tout couper, envoyez M42 P4 S0 puis M42 P5 S0 puis M42 P6 S0.

Bien entendu, toutes les valeurs intermédiaires entre 0 et 255 sont possibles.

Un des problèmes de cette led est qu’elle est trop éblouissante pour certaines webcams de timelapse. On peut donc vouloir réduire l’intensité du blanc. Vous pouvez utiliser par exemple M42 P4 S10 puis M42 P5 S10 puis M42 P6 S10. Ou bien pour un peu plus de puissance M42 P4 S100 puis M42 P5 S100 puis M42 P6 S100.

Tout cela peut se faire depuis le terminal Pronterface ou Octoprint.

Si vous utilisez Octoprint vous pouvez également installer le plugin “Terminal Commands Extended” qui vous permet de créer des boutons, de leur associer des commandes Marlin et de les afficher dans l’onglet Terminal d’octoprint. Pour notre problème de led, vous pouvez par exemple créer un bouton avec les commandes pour éteindre la led, un autre pour l’allumer à fond et un autre pour l’allumer à moitié.

Voici un petit tableau pour récapituler tout ça.

led verteled rougeled bleue
Blanc maximumM42 P4 S255M42 P5 S255M42 P6 S255
Vert maximumM42 P4 S255M42 P5 S0M42 P6 S0
Rouge maximumM42 P4 S0M42 P5 S255M42 P6 S
Bleu maximumM42 P4 S0M42 P5 S0M42 P6 S255
Blanc réduitM42 P4 S10M42 P5 S10M42 P6 S10
EteinteM42 P4 S0M42 P5 S0M42 P6 S0


Merci à Alfred pour son aide sur cette page.


Comment nettoyer le plateau chauffant ?

La guerre fait rage sur ce sujet tellement essentiel ! 🙂 Quoi qu’il en soit, ce qui est sur, c’est que si vous avez des problèmes d’adhérence, il faut commencer par là.

Certains disent que le plateau doit être chaud. Personnellement je nettoie indifféremment le plateau chaud ou froid. Personnellement, j’utilise de l’alcool isopropylique et ça marche parfaitement.

Ce que certains utilisent (je n’ai pas testé) :

  • Acétone mais pas trop souvent, il semble que le plateau supporte mal une fréquence d’usage trop élevée
  • Anti-pluie RAIN-X
  • Alcool dénaturé
  • Alccol à brûler
  • Alcool ménager
  • Produit vaisselle
  • Produits de nettoyage pour vitre
  • Vinaigre ménager

Ce qui a posé des problèmes :

  • Les produits “Mr Muscle”

Pourquoi l’écran de l’imprimante connectée au PC reste allumé même quand elle est éteinte ?

Un grand classique. Cela arrive parce que le pc alimente l’écran. En effet, une des broches du cable usb envoie du 5v depuis le pc vers l’imprimante. Et l’écran reste donc toujours allumé. Le problème existe aussi sur vous utilisez Octoprint.
Pour corriger cela, il suffit de coller un petit bout de collant sur la broche correspondante. Un bout d’étiquette auto-collante suffit comme vous pouvez le voir sur la photo de mon installation.


Je n’arrive pas à décoller ma pièce du plateau

Il y a plusieurs solutions.

  • Si votre pièce est assez haute, donnez de petits coups dessus avec un objet dur (manche de tournevis, couteau, etc). Les vibrations vont décoller l’objet.
  • Une autre solution consiste à faire chauffer le plateau pour ramollir la première couche puis à glisser une spatule aiguisée et à faire levier. Si la spatule ne passe pas malgré que la pièce soit ramollie, essayer quelque chose de plus fin pour commencer (un cutter par exemple) puis ensuite la spatule. Dans tous les cas garder la spatule le plus parallèle possible avec le plateau. Si l’angle entre plateau et spatule est trop important vous allez abîmer le plateau.

Quand refaire les réglages du plateau ?

Voir la page dédiée


L’impression est correcte mais vers la fin chaque couche se décale petit à petit.

Il peut s’agir d’une Vref mal réglée. Pour le coup les moteurs chauffent et à la fin, trop chauds, ils sautent des pas.

Il faut déjà regarder si la température des moteurs augmente exagérément pendant l’impression. SI ce n’est pas le cas, ça ne vient pas des Vref. Sinon, essayer de les régler.


Une tour de température prête à être imprimée

Il est toujours utile de faire une tour de température lorsqu’on reçoit un nouveau filament. Elle permet de tirer le maximum de qualité du filament.

Il y a de nombreux modèles de tours de température sur MyMiniFactory ou Thingiverse. Mais la plupart nécessitent que l’on modifie manuellement le gcode afin d’intégrer les commandes de changement de température au bon endroit. Ce n’est pas très compliqué mais c’est contraignant.

Voici une tour de température dont les gcodes sont déjà modifiés pour intégrer ces changements de température. Vous n’avez donc qu’à charger le gcode qui convient, PLA ou ABS, et à lancer l’impression. Et en plus c’est made in France ! Cocorico ! Vous disposez également des fichiers STL.

Infos sur l’objet :

Tours de température pour l’ABS (210 à 250 °C) et le PLA (180 à 220 °C).
Les fichiers G-code créés avec Cura 3.2.1 prêts à l’emploi sont joints.
Le changement de température s’effectue toutes les 50 couches.
buse 0,4 mm

Lien de téléchargement


Je n’arrive pas à me débarrasser du stringing (cheveux d’ange)

Si vous avez essayé les modifications de rétractation et de vitesse et que vous avez toujours du stringing, penchez-vous sur les températures. Il semble qu’avec le Volcano, il soit utile de baisser la température par rapport aux recommandations habituelles.

Pour un PLA donné au minimum à 190° par le constructeurs, j’ai eu les meilleurs résultats à 180°.

Pour l’ABS, Xavier a obtenu de meilleurs résultats à 15° de moins que la température habituelle (230° au lieu de 245°).


Usb ou micro-sd ?

Vaut-il mieux utiliser une clé usb ou une carte micro-sd pour lire vos gcode sur Artillery ?

Les avis sont assez partagés mais il semble qu’on ait une meilleure fiabilité avec la carte micro-sd.

Mais comme la clé usb est quand même plus pratique à utiliser, commencez avec elle et, si vous constatez des problèmes de qualité d’impression, passez à la micro-sd (avec le même gcode). Vous pourrez ainsi vous faire votre propre jugement.